Création d'entreprise
3 minutes
de lecture

Qu'est-ce que l'ESS ? Rencontre avec la Fondation La France s'engage

Vendredi 6 août 2021

Dans un communiqué de presse du 17 juin 2021, le Gouvernement a annoncé que l’intégralité des fonds de réemploi seront orientés vers les acteurs de l’ESS. Ce qui signifie que ces fonds, qui permettront de favoriser l’emploi, l’insertion et la transition écologique, soutiendront les acteurs de l’ESS, notamment ceux qui réparent les objets et leur donnent une deuxième vie. ♻️


L'Économie Sociale et Solidaire (ESS) représente 10% de l’emploi en France. Elle désigne un ensemble d’entreprises organisées sous différentes formes statutaires : les coopératives, les mutuelles, les associations, les fondations et les sociétés commerciales de l'ESS. 📊


👉Dans une entreprise de l’ESS, l’activité profite à tous plutôt qu’à un petit nombre grâce à une répartition équitable des bénéfices. En effet, son économie est avant tout consacrée à l’humain, elle poursuit des objectifs sociétaux, tout en favorisant le développement local à travers la création de richesse (activité, emploi, lien social). 


Sous réserve d’agrément, elles ont accès, pour partie de leurs ressources, à des financements publics dédiés.


Ces entreprises allient performance économique durable, impact environnemental, développement de l’emploi, lien social et rayonnement territorial. Le profit individuel est proscrit et les résultats sont réinvestis. 👏


📣Pour ROBIN, M. Damien BALDIN, directeur général de la Fondation « la France s’engage » (FFE) nous partage ses actions pour promouvoir les engagements innovants, utiles et solidaires, à l'échelle locale, nationale et internationale, afin de diffuser une compréhension commune des enjeux de l’ESS.


🔹Pouvez-vous nous présenter la Fondation la France s’Engage en quelques mots ? 

« Créée en 2017, la Fondation la France s’engage s’inscrit dans le prolongement du programme de soutien à l'innovation sociale et solidaire initié par François Hollande en 2014

La France s'engage, c'est la première coalition d'entreprises engagées : TotalEnergies, BNP Paribas, Andros, Artemis, la Poste, se sont rassemblés pour l'intérêt général et pour rendre l'innovation sociale et solidaire accessible au plus grand nombre

La grande force de la France s'engage c'est de rendre concrète la coopération entre tous ces acteurs - les citoyens, les associations, les entreprises, et l'Etat - pour démultiplier l'impact social de nos Lauréats.

Chaque année, elle détecte puis récompense des projets innovants portés par des associations ou des entreprises dites d’utilité sociale. Ces derniers couvrent tous les champs du développement durable : éducation, insertion, écologie, santé, etc. Une fois labellisés, les projets sont accélérés par la Fondation la France s’engage qui leur offre, au-delà d’un financement, un accompagnement 360° pendant trois ans. L’objectif : les faire changer d’échelle et les aider à essaimer sur tout le territoire. En 6 ans, La France s’engage a déjà accompagné près de 200 projets en France et à l’étranger. »


🔹 Quelles sont les missions de la Fondation la France s’engage  ?

« La grande mission de la France s’engage est d’apporter des solutions concrètes et nouvelles pour améliorer la vie des Françaises et Français et notamment des plus vulnérables ! Plus concrètement, la Fondation a quatre grandes missions.

La première est de détecter les projets puis de sélectionner, parmi les centaines de candidatures, les projets plus innovants, qui ont le plus d’impact social et qui ont un réel potentiel de changement d’échelle.

Sa deuxième mission consiste justement à accompagner le changement d’échelle et l'essaimage territorial de ces Lauréats. Ils vont pouvoir bénéficier d’un soutien financier, entre 100 000 et 300 000 euros qui leur permet de faire les investissements nécessaires au développement de leur projet, pour, par exemple, recruter un nouveau responsable d'antenne locale ou développer de nouveaux outils numériques plus performants.

La troisième mission de la Fondation est d’assurer un programme d’accompagnement, de trois ans également, dont l’objectif est de mettre à disposition des Lauréats, des compétences et des services qui sont aujourd’hui nécessaires à tout entrepreneur qui souhaite grandir, et qui ne lui sont pas forcément accessibles pour des raisons financières, de réseau ou de temps. Ce programme d'accompagnement à 360 degrés est unique. 

Concrètement, avec des experts du changement d'échelle, nos Lauréats vont pouvoir réfléchir au bon modèle à adopter. Avec des avocats, ils vont pouvoir structurer et professionnaliser leur développement, et des incubateurs régionaux vont les aider à s'implanter dans de nouveaux territoires

Le rôle de la France s’engage est ainsi de les accompagner, afin de pouvoir faire en sorte que des solutions locales innovantes puissent devenir des solutions nationales accessibles à tous.

Enfin, la dernière mission de la France s’engage est de faire connaître à toutes les Françaises et tous les Français ces initiatives, parce que favoriser l’engagement, les solutions qui apportent du progrès social par l’initiative citoyenne doit être connu et reconnu. C’est aussi porter un message positif sur la société et sur l’engagement. »


🔹 Juridiquement, est-ce que la Fondation la France s’engage fait partie de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS) ?

« La Fondation la France s’engage fait partie de l'Économie Sociale et Solidaire en tant que Fondation reconnue d’utilité publique, structure juridique de l’économie sociale et solidaire d’après la loi d'août 2014. 

Concrètement, cela signifie qu’elle n’a aucun but lucratif et que toutes ses dépenses, outre son fonctionnement propre, sont entièrement consacrées à des missions relevant de l'intérêt général. »


🔹 Selon vous, quelle est l’importance de l’Économie Sociale et Solidaire en France ? 

« Ce n’est pas tant la place dite statutaire des structures de l’ESS qui est importante dans l’économie française mais plutôt son impact social et environnemental

Son importance doit pouvoir se mesurer à sa capacité à inspirer l’économie dans sa globalité. Demain toutes les entreprises, quel que soit leur statut, devront participer à une économie sociale et solidaire. Demain, le ministre de l'Economie et des Finances de la République française doit être le ministre de l’Economie Sociale et Solidaire. »


🔹 Quelles sont vos conseils pour favoriser la transition d’une structure économique vers l’ESS ?

« Plus que le statut juridique, c’est l’impact social et environnemental d’une entreprise qui est important. Aujourd'hui les entrepreneurs qui ne font pas partie de l’ESS sont conscients qu’ils ont une responsabilité sociale et environnementale. Ce qui est donc important c’est de créer pour eux les conditions qui leur permettent d’avoir un maximum d’impact positif. Cela peut passer aussi bien par l’activité propre de l’entreprise que par un engagement auprès de structures d’intérêt général comme la France s’engage. 

Notre rôle est aussi de favoriser cet engagement. En créant la France s’engage, TotalEnergies, BNP Paribas, Andros ont souhaité amplifier leur impact social et environnemental sur le territoire français

Pour favoriser la transition vers une économie sociale et solidaire, nous devons créer des ponts, multiplier les rencontres, favoriser les inspirations et les hybridations entre les structures de l’ESS et des entreprises

Pour résumer, c’est à nous, acteurs du changement et de l’engagement, de permettre à tous les entrepreneurs d’œuvrer pour le bien commun


🔹 Quel est l’objectif des concours de Fondation la France s’engage ? 

« La France s’engage organise chaque année un grand concours qui est ouvert à toutes les structures de l’ESS. Ces structures présentent un projet à la Fondation examiné selon quatre critères : l’impact social, l’innovation sociale, l’efficacité démontrée et la capacité à changer d’échelle. C’est à l'aune de ces quatre critères que les Lauréats vont être sélectionnés. 

Ils sont sélectionnés par près de 300 juré.e.s indépendant.e.s : collaborateurs des entreprises partenaires et représentants du monde associatif et de la société civile. C’est un processus d’une durée de six mois, qui permet l’engagement de centaines de femmes et d’hommes participant à la sélection de ces projets. Nous organisons des jurys collectifs dont l’objectif est que chaque dossier soit étudié par des personnes qui ont des cultures professionnelles, des situations et des fonctions différentes. Ce sont leurs échanges et leurs discussions sur un dossier qui permettent d’évaluer le projet

Enfin, les projets portent sur l’intégralité des objectifs de développement durable ; le positionnement de la Fondation étant implicitement généraliste, quel que soit les bénéficiaires, la FFE accueille tous les projets d’innovation sociale et solidaire sans distinction de thématiques, d’actions ou de bénéficiaires. »


🔹 À qui s'adressent les concours de la Fondation la France s’engage ? 

«L’appel à projet est mis en ligne au cours du mois de janvier de chaque année. Le concours est ouvert aux associations, fondations, fonds de dotation et entreprises sociales agréées ESUS ayant leur siège social en France et ayant un budget minimum de 80 000 euros qui déposent un dossier. 

Soucieuse d’inclure et d’accompagner tous les territoires, la Fondation a développé une filière Outremer dédiée qui récompense des Lauréats ultramarins.

La première phase consiste à remplir un dossier en ligne, puis à l'issue de cette première phase un premier jury, composé d’une centaine de personnes, se réunit pour sélectionner environ 50% de ces projets

Ensuite dans la deuxième phase, ceux qui ont été sélectionnés vont approfondir leur dossier, des questions supplémentaires leur sont posées, des documents supplémentaires leur sont demandés. Ils doivent également réaliser une vidéo dont l’objectif est de présenter leur action. Par la suite, un deuxième jury se réunit pour sélectionner entre 40 et 50 finalistes

Dans la troisième phase, ces derniers sont accueillis dans les locaux de la Fondation, pendant trois jours à l’occasion d’un bootcamp pour faire grandir leur projet. À l’issue de ce bootcamp, les finalistes seront évalués par un troisième jury à l’occasion d’un oral, qui transmettra ses évaluations au Conseil d’Administration qui sélectionne chaque année les Lauréats. 

C’est un concours à la fois exigeant, collaboratif et ouvert vers les candidats mais aussi la société par la composition de ses jurys. »


🔹 Quels sont vos prochains projets ? Et vos objectifs à long terme ? Comment voyez-vous l’évolution de la Fondation la France s’engage ?

« La France s’engage a presque sept ans, elle a déjà eu plusieurs vies, son impact aujourd’hui est démontré. En trois ans, l’engagement de toute notre communauté a permis à tous nos Lauréats de  doubler leur budget, de multiplier quasiment par trois le nombre de leurs bénéficiaires et d'accélérer leur essaimage territorial. Le modèle de la Fondation aujourd’hui fonctionne très bien, et malheureusement l’état de la société, accru par la pandémie, ne fait que rendre encore plus nécessaire les actions d’innovations sociales et solidaires. Les Français et les Françaises, les collectivités territoriales, ainsi que l'État ont de plus en plus besoin d’initiatives sociales et solidaires. Nous devons donc faire encore plus et toujours mieux : accroître le soutien aux lauréats, élargir notre offre d’accompagnement, avoir une mesure fine et précise de notre impact local et territorial.

Notre avenir se situe aussi dans nos territoires. Nous devons décentrer la Fondation, la France s’engage, et être plus à l’écoute à la fois de leurs forces et de leurs besoins

Dès la rentrée, nous allons créer des coalitions territoriales dans les territoires ultra-marins et dans trois régions hexagonales. Leurs objectifs : améliorer la détection des projets les plus innovants, renforcer l’essaimage de nos lauréats, favoriser l’engagement de nouvelles entreprises et de collectivités territoriales dans notre action

À  l'échelle d’un territoire, nous devons montrer concrètement ce qu’est l’engagement et ce que peut être l’impact positif de l’innovation sociale et environnementale

C’est ça l’avenir de la Fondation la France s’engage. »

Qui est ROBIN ?

L'interlocuteur rassurant qui anticipe les problèmes juridiques des entrepreneurs

Comment cela fonctionne ? 

À l'aide d'une plateforme dédiée numérique et téléphone, disponible 7 jours sur 7, posez votre question avec vos mots, nous vous offrons 20 minutes au téléphone avec un avocat expert pour vous répondre

Mettre ROBIN à disposition de mes entrepreneurs

Pour poser votre première question juridique à ROBIN ou prendre contact avec l'équipe, prenez rendez-vous avec nous. 

Autres articles

Copyright © 2021 ROBIN. Tous droits réservés.